Hier, lors du Conseil Municipal, la majorité a décidé de préempter le terrain à proximité de l’Eglise Copte sur la rue Jean-Jacques Rousseau à Colombes.

Cette décision empêche de ce fait l’Eglise Copte de s’agrandir  telle que les dirigeants de cette communauté religieuse le souhaitaient.

Suite à une intervention de Laurent Trupin demandant des explications sur cette décision de préemption qu’il juge contestable, le Maire a prétexté des contestations de la part des riverains, notamment pour des problèmes liés au stationnement autour de l’Eglise.

Nous regrettons cette décision, estimant qu’il aurait fallu discuter avec les dirigeants de la communauté afin de trouver une solution, notamment sur le stationnement.

Je vois souvent les membres de cette communauté venir paisiblement en famille de Colombes et d’ailleurs pour partager un moment convivial et spirituel.

Compte tenu des tensions que vit cette communauté en Egypte, je trouve regrettable une décision aussi radicale auprès d’une communauté attaché au vivre-ensemble, à la volonté de se rassembler et de transmettre leurs cultures et leurs croyances aux générations futures.

Salem Belgourch

Conseiller Municipal d’Opposition